Paper.li, le SPAM made in Switzerland

Cachez moi ces tweets que je ne veux plus voir!

Gracie… if a strange man offered to buy you a lunch, what would you say? SPAM! Creative Common by Flickr user stgremh

Certains d’entre vous ont surement dû remarquer mon exaspération devant l’avalanche de tweets paper.li et la solution drastique mise en place. En gros, tu publies un paper.li => je t’unfollow direct. J’en ai marre de voir passer tous les jours les mêmes tweets que je ne lis jamais. Mais pourquoi tant de haine?

Paper.li ne sert à rien

J’exagère volontairement. Mais franchement, ce service vous est-il utile? Y a-t-il quelqu’un qui lit ces messages? Le but n’est-il pas finalement seulement d’alimenter un compte à moindre frais? De gagner des followers en les mentionnant?

Personnellement, je ne lis jamais de paper.li, je trouve que le contenu n’est pas suffisamment « curé » (oui, curation en français, c’est la loose!). On trouve de tout et de rien dans un désordre. Et le layout n’est pas spécialement ergonomique. En résumé, je préfère ma bonne vielle timeline.

Paper.li n’est pas un journal, c’est simplement un agrégat de tweets automatisés. Il n’y a aucun travail journalistique derrière.

Et je ne suis pas le seul à ne pas “aimer” ce service, Prenons Robert Scoble par exemple:

ou encore Zee, rédacteur en chef de “The Next web”

Si vous voulez d’autres exemples, c’est par ici.

Alors, sous prétexte que l’entreprise Paper.li est suisse, qu’elle a gagné l’award de viralité (bien mérité en passant) durant l’événement Web 2.0 à Paris, cela n’en fait pas un service utile.

Une solution radicale

Le seul moyen pour moi de ne plus voir passer ces tweets reste de ne plus en suivre les auteurs. Certes, c’est radical, et dommage car certains de leurs contenus étaient fort intéressant. Mais je ne vois aucune autre solution.

Et même avec cette solution, je ne peux éviter que les paper.li polluent dans ma timeline Linkedin. J’hésite d’ailleurs à «dé-connecter» ces personnes. Mais la démarche est plus rude sur Linkedin. (Note: pourquoi unfollow et déconnecter n’as pas la même valeur? Une idée?)

J’ai un avis bien trempé sur ce service. Mais peut-être que vous avez une autre opinion. Vous sert-il a quelque chose ? Lisez-vous régulièrement son contenu? Je suis curieux. Convainquez-moi.

Note : Ce matin, j’ai appris par @jdevoo qu’il était possible de ne plus apparaître dans les mentions paper.li. Un bon début. La marche à suivre est très simple, il vous suffit d’envoyer un tweet vide à @NewsCrier. L’explicatif sur le site de Paper.li.

Yann Graf

I am an experienced Digital Strategy Consultant based in Switzerland. After over seven year respectfully crafting and improving the digital presence of Terre des hommes, Nautilus and G-Star Raw, I am now a freelancer. Please have a look at my Portfolio

3 thoughts on “Paper.li, le SPAM made in Switzerland

  1. Yann,

    Effectivement je ne trouve pas le service d’une grande utilité en l’état, mais je ne suis pas plus gêné que ça du *bruit* que paper.li introduit dans la lecture de me tweets.

    Perso je suis plus dérangé par les personnes qui utilisent FriendFeed ou d’autres outils automatiques qui multiplient les post et les synchronisations de service (Youtube, Foursquare, …) souvent sans aucun intérêt (Gérard aime la vidéo XY sur Youtube, Marcel est major de la gare de Lausanne).

  2. Bonsoir,
    Je n’avais pas l’impression de vous spamer, avec un seul et unique message paper.li / semaine! Personnellement, j’aime bien ces journaux, surtout pour les vidéos, parce que je n’ai pas le temps de les visionner en suivent le flux “normal”.
    Come Nico ci-dessus, les innombrables message de Foursquare m’énervent bien plus! Qu’on prenne le temps d’avertir tous les jours qu’on arrive au bureau, qu’on boit un verre dans son bistrot préféré ou qu’on fait les courses à la Migros (si, si!) sont des infos d’un intérêt absolument nul!

  3. Merci pour vos commentaires.

    Concernant Foursquare, Youtube & Co, entièrement d’accord avec vous: intérêt => zéro. Mais bizarrement, j’ai l’impression que mon cerveau les ignore inconsciemment. Peut-être par ce qu’ils sont toujours formatés de la même façon. Sur Paper.li, la possibilité de personnaliser ce titre rend ce « scan » plus difficile, le cerveau doit d’abord détecter le tweet comme provenant de Paper.li avant de le classer dans la catégorie « sans valeur ajoutée ».

Comments are closed.